top of page
  • Photo du rédacteurMarie

Comprendre son cycle menstruel

Dernière mise à jour : 2 nov. 2021

Que ce soit pour un projet bébé, repérer sa période fertile, pour passer à une contraception naturelle ou pour simplement mieux vivre son cycle féminin, comprendre les phases de son cycle est primordial.



La phase menstruelle

Cette phase marque le début du cycle et revient tous les 28 jours* en moyenne.


En l'absence de fécondation, l'endomètre (le tissu tapissant la paroi de l'utérus) qui s'était épaissi pour accueillir un éventuel embryon, se dégrade entraînant les règles.


Les menstrues sont composées de sang, de cellules endométriales et de sécrétions vaginales.


*en réalité, seuls 10 à 15% des femmes ont un cycle de 28 jours ; il s'étend plus généralement de 24 à 35 jours.



La phase folliculaire

La phase folliculaire débute le premier jour des menstruations et correspond au développement des follicules dans les ovaires.


Les ovocytes (cellules reproductrices féminines ou gamètes) se développent dans l'ovaire, dans des "sacs" appelés follicules.


L'hypophyse (glande située à la base du cerveau) sécrète la FSH (hormone folliculostimulante) qui permet la maturation et le développement des follicules. Chaque follicule contient un ovocyte.

A chaque cycle, une ou plusieurs dizaines de follicules primordiaux se préparent à libérer des ovocytes mais seul le follicule dominant le portera à maturation.


Ce développement folliculaire entraîne la sécrétion d'œstrogènes qui vont agir notamment sur :


  • l'épaississement et la vascularisation de l'endomètre destinés à une éventuelle fécondation

  • l'ouverture du col de l'utérus

  • la fluidification de la glaire cervicale pour laisser passer les spermatozoïdes

  • l'augmentation du désir sexuel (que la nature est bien faite !)


La phase ovulatoire

La montée d'œstrogènes entraîne un pic de LH. Cette hormone lutéinisante va stimuler le follicule dominant jusqu'à en provoquer la rupture et la libération dans les 12 à 36h de l'ovocyte qu'il contient : c'est l'ovulation.

L'ovule ne pourrait être fécondé que dans les 12 à 24h qui suivent sa libération.


L'élévation de la LH peut être détectée en mesurant son taux dans les urines.


Contrairement à ce que l'on pensait, l'ovulation n'alterne pas entre les deux ovaires mais est aléatoire.



La phase lutéale

Après l'ovulation, le follicule vide se transforme en corps jaune qui va sécréter principalement de la progestérone (et des œstrogènes).


La progestérone a pour but de préparer l'organisme à une grossesse en :

  • inhibant la sécrétion de FSH et LH

  • provoquant l'épaississement de l'endomètre pour faciliter la nidation

  • épaississement de la glaire cervicale (barrage aux spermatozoïdes)

  • provoquant une légère augmentation de la température corporelle


Sans fécondation, le corps jaune se dégrade au bout de 14j entraînant une chute d'œstrogène et de progestérone. L'endomètre se dissout aussi : retour à la phase 1 des menstruations.


 

Vous avez maintenant les clés pour comprendre votre cycle menstruel et le rôle de chaque phase dans votre fécondité.

Les variations hormonales sont normales pour assurer le bon déroulement du cycle et on comprend maintenant qu'un cycle irrégulier est un signe de déséquilibre dans cette balance FSH/LH et œstrogène/progestérone.


Pour plus d'information et de solutions (naturelles), rapprochez-vous de votre naturopathe ou d'un professionnel de santé.

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Коментари


bottom of page